Tous les dons sont les bienvenus Faites un don

Le Northern Lights Festival Boréal de Sudbury prépare une transition à la direction générale

Après sept ans à la tête du plus vieux festival de musique à opérer de façon continue au Canada, Max Merrifield s’apprête à quitter la direction générale de l’organisme. Le festival d’arts et musique de Sudbury se déroule généralement chaque année en juillet, offrant une célébration de la diversité musicale et artistique sous toutes ses formes. Sous la direction de Merrifield, le festival d’été a connu des taux records d’assistance (environ 14 k en 2019) et a été extrêmement bien reçu par la communauté. Le festival est également passé de 3 à 4 jours, et l’organisme a également présenté un nouveau festival, Bloom, en mars 2019. 

Merrifield conservera le rôle de directeur artistique qu’il avait également adopté en 2017, assurant la programmation et la vision artistique de l’organisme. Il a également accepté un poste comme Agent d’initiatives chez FedNor, l’organisme de développement économique du gouvernement canadien pour le Nord de l’Ontario. Northern Lights Festival Boréal a lancé un appel à candidatures pour pourvoir le poste de direction générale, qui aura la responsabilité d’assurer le bon déroulement de festivals annuels et de concerts, ainsi que les opérations quotidiennes. 

« Être DG de NLFB a façonné qui je suis à bien des égards. Nous avons connu de grands défis et des succès retentissants en tant qu’organisme et festival. Nous avons entrepris de merveilleux projets et produit certaines des éditions les plus réussies de toute l’histoire du festival. Je suis fier de laisser l’organisme en bonne posture, et j’ai hâte de poursuivre mon travail comme directeur artistique. Je remercie le conseil d’administration, les employés et la communauté pour tout leur soutien et la belle expérience qu’ils m’ont permis de vivre, » affirme Merrifield.

Max Merrifield est le fils de Scott Merrifield et Vickie McGauley, fondateurs du festival et anciens directeurs artistiques. Son implication au sein du festival est donc à la fois une tradition familiale et l’expression de sa propre passion pour la variété infinie de musique. Sous sa direction, des projets de programmation ont été menés en collaboration avec des comités et partenaires, dont une célébration des musiciens autochtones en 2017 et une vitrine de musique africaine en 2018. NLFB a également reçu un Bell Business Excellence Award en 2018, présenté par la Chambre de commerce du Grand Sudbury. 

Bien que le festival d’été initialement prévu a dû être annulé en raison de la COVID-19, l’organisme demeure relativement stable pour l’instant. Depuis le début de la pandémie, NLFB a trouvé des moyens innovateurs et sécuritaires d’offrir des expériences musicales en direct à la communauté. Cette programmation alternative comprenait une diffusion de concert pour la fête du Canada, le premier concert au volant de Sudbury, ainsi que des prestations intimes sur les terrasses de restaurants locaux. Le festival célébrera sa 50e édition en 2021. 

« J’ai hâte d’entreprendre ce nouveau chapitre, mais c’est certain que l’organisation du festival et des concerts à temps plein va me manquer », avoue Merrifield. « C’est un emploi unique. J’aime également beaucoup l’idée de développer une programmation de pair avec la direction générale et de pouvoir me concentrer davantage sur l’aspect artistique. C’est un grand moment de célébration pour NLFB, mais un grand moment d’incertitude pour l’industrie de la musique en direct. Nous sommes à la recherche d’une nouvelle énergie, de quelqu’un qui recherche à la fois de grands défis et un travail valorisant. » 

L’organisme a affiché le poste de direction générale sur son site web au nlfb.ca/news. La date de tombée est le 2 octobre.