Tous les dons sont les bienvenus Faites un don

La programmation du Festival Boréal mettra en vedette Sam Roberts Band, K’NAAN, Bedouin Soundclash, Basia Bulat et plus encore!

DU 4 AU 7 JUILLET, LES PAROLES ET LA CHANSON SONT À L’HONNEUR AU FESTIVAL

Le 24 avril 2019 : Le Northern Lights Festival Boréal (NLFB) de Sudbury, en Ontario, a vu le jour en 1972 comme un événement d’une journée alors connu sous le nom de « Northern Lights Folk Festival ». Au fil des ans, il a grandi et évolué pour devenir le festival d’art et de musique par excellence du nord de l’Ontario, et demeure le plus vieux festival extérieur de musique qui opère de façon continue au Canada. NLFB a été la toile de fond de plusieurs moments légendaires de l’histoire musicale canadienne. C’est là où l’icône folk canadienne Stan Rogers a composé et interprété son hymne Barrett’s Privateers pour la toute première fois. C’est là où une très jeune Eileen « Shania » Twain a pris la scène pour une de ses premières prestations de festival. C’est là où plusieurs personnes ont fait l’expérience de la diversité de styles musicaux de différentes régions du monde, dont une forte composante de contenu francophone et autochtone excitant. L’édition 2018 du festival a présenté de nombreux spectacles à guichets fermés et a attiré une foule record de plus de 13 000 spectateurs au total. L’équipe de NLFB a hâte de poursuivre sur cette lancée pour l’édition 2019.

Le thème pour cette édition du festival est l’artisanat musical – l’art et la science d’écrire une grande chanson. C’est un art que NLFB célèbre depuis des décennies, mais l’édition 2019 met l’accent sur les paroles. « J’ai voulu monter une programmation qui mettait en vedette le pouvoir des paroles dans des styles et contextes différents, affirme le directeur du NLFB, Max Merrifield, “Qu’il s’agisse de chanteurs folks, de chanteurs pop, de rockeurs indies ou de rappeurs, vous verrez que la majorité des artistes sur scène cette année manipulent le langage et les paroles de façons excitantes et intrigantes. À une époque où l’image, les sons et l’esthétique sont devenus des éléments essentiels, j’ai cru qu’il serait intéressant d’essayer, à ma façon, de souligner l’importance des paroles.”

Le festival a déjà annoncé un certain nombre d’artistes excitants, dont les icônes de rock canadiennes Sam Roberts Band. Ces lauréats de 6 prix Juno feront un retour très attendu à Sudbury, assurant la tête d’affiche du 4 juillet.

En tête d’affiche le vendredi 5 juillet, le chanteur et MC canadien d’origine somalienne K’NAAN. Né dans une famille créative, K’NAAN a fui Mogadishu, en Somalie avec sa famille à l’âge de 13 ans. Après avoir appris l’anglais, en partie grâce aux albums hip-hop légendaires des années 1990, il s’est fait remarqué en 1999 avec une performance de “spoken word” aux Nations Unies qui a attiré l’œil de la superstar sénégalaise Youssou N’Dour.

Le premier album de K’NAAN, The Dusty Foot Philosopher, paru en 2005, a remporté le prix Juno pour Enregistrement rap de l’année et a été nommé au Prix de musique Polaris. Le suivant, Troubadour, paru en 2010, contenait le succès monstre “Wavin” Flag ». La chanson a d’abord été utilisée comme trame sonore de la campagne d’aide aux victimes du tremblement de terre en Haïti, et ensuite comme chanson thème de Coca-Cola pour la Coupe du monde FIFA 2010. La chanson s’est rapidement hissée au sommet des palmarès iTunes de 18 pays à travers le monde, et a propulsé K’NAAN au statut de vedette. Un troisième album, God Country or the Girl, mettant en vedette des noms établis comme Nas et Bono, a également connu un grand succès, marquant un nouveau parcours pour cet artiste éclectique. Ce sera le premier passage de K’NAAN à Sudbury, et sera assurément une expérience puissante et joyeuse.

En tête d’affiche le samedi 6 juillet, la formation reggae/soul/alternative Bedouin Soundclash. Ce bijou canadien a d’abord fait connaissance à l’Université Queen’s, et a fait paraître son premier album Root Fire en 2001. Leur album Sounding a Mosaic, paru en 2004, comprenait l’extrait qui a fait fureur sur les stations radio canadiennes, « When the Night Feels My Song ». Partout où on allait cet été-là, cet air accrocheur était sur toutes les lèvres. L’album avait été réalisé par Darryl Jenifer du légendaire group punk/reggae Bad Brains, avec qui le groupe a tissé un lien étroit. À l’été 2005, Bedouin Soundclash a fait partie du Vans Warped Tour, et a connu un succès considérable au Royaume-Uni, où Sounding a Mosaic a atteint le sommet du palmarès BBC 6 Music. Le groupe a ensuite fait paraître Street Gospels en 2007, et Light the Horizon en 2010. Cette année, le groupe fait un retour sur scène très attendu, faisant la tournée des festivals pour accompagner la parution d’une nouvelle série d’extraits. Un tout nouvel album, Mass, paraîtra en octobre 2019.

Avec sa voix électrisante et son lyrisme renversant, la tête d’affiche du dimanche 7 juillet, Basia Bulat, est devenue l’un des talents canadiens les plus évidents. Nommé aux prix Juno et Polaris, elle se produit souvent en solo dans des salles immenses, charmant les foules à l’aide de son autoharpe ou charango, de ses deux pieds et de ses poumons puissants. Son talent impressionnant a également été reconnu à sa juste valeur : ses chansons ont été adaptées pour des représentations importantes accompagnées d’un orchestre symphonique, et elle a été sollicitée pour des hommages prestigieux à Leonard Cohen et The Band. Depuis qu’elle a fait paraître son premier album en 2007, elle a partagé la scène avec des artistes iconiques comme Arcade Fire, The National, Nick Cave et Daniel Lanois, pour ne nommer que ceux-là.

L’auteur-compositeur-interprète lauréat d’un prix Juno William Prince se produira en concert ainsi que sur les scènes d’atelier du festival. Les paroles magnifiquement écrites des chansons folk de William Prince sont un excellent exemple du thème des paroles de 2019. L’auteure-compositrice-interprète Safia Nolin en présentera une autre approche avec son style folk-noir distinct.

Le rappeur, chanteur et musicien d’origine mexicaine et canadienne primé aux Juno Boogat mettra le feu à la piste de danse à l’aide de ses rythmes entraînants. Ce party ambulant en direct de Montréal est connu mondialement pour son mélange unique de hip-hop, de cumbia, de salsa, de reggaeton, et plus. Également de Montréal, l’auteure-compositrice-interprète et guitariste Mélissa Laveaux. qui intègre les influences folk, blues, indie-pop et créoles à sa musique. Sa voix vibrante, empreinte d’émotion est le fil conducteur de son art, dont l’essence même est marquée par son héritage culturel haïtien.
Le groupe rock aux sonorités rétro nommé au prix Polaris Zeus sera de passage au Festival Boréal pour la première fois en 2019. Peu de groupes réussissent à être d’actualité et intemporels à la fois, mais c’est exactement le cas de ce groupe. « Zeus est l’un des meilleurs groupes rock au pays, qui produit des petites bouchées de bonheur musical : » déclare le directeur général et artistique, Max Merrifield. « Nous sommes très chanceux de les présenter dans des spectacles intimes vraiment cool. »

Les publics seront également séduits par ECHLO : le projet pseudonyme de Chloe Charles. Charles est une chanteuse electro soul orchestrale qui a remporté de nombreux prix et s’est attiré les éloges de partout, notamment Noisey, Billboard, CBC q, et Rolling Stone. »Je suis la musique de Chloé depuis un bon moment, et j’adore cette renaissance artistique » dit le directeur général et artistique Max Merrifield.

La rappeuse émergente torontoise Haviah Mighty offrira une performance hip-hop énergétique qui assurera une fin de soirée mémorable. Son groupe The Sorority a livré une prestation explosive à Sudbury en 2018 qui a inspiré NLFB à réinviter la rappeuse/chanteuse/réalisatrice pour l’édition 2019 du festival.

Une autre charactéristique qui définit NLFB est son mélange de vétérans de la scène et des meilleurs talents émergents en tous genres. L’édition 2019 présentera un mélange haut en couleur d’artistes émergents qui savent se faire remarquer. Depuis son passage à l’émission québécoise populaire La Voix, Céleste Lévis s’est produite sur scène partout au Canada avec ses ballades pop sophistiquées qui présentent un style et une profondeur uniques. En septembre 2018, elle a fait paraître son album autoproduit Donne-moi le temps, qui a récolté quatre nominations au Gala des Prix Trille Or, dont album de l’année. La programmation du festival compte également certaines des formations de rock indie les plus impressionnantes, dont Jane’s Party et Oh Geronimo de Toronto, ainsi que The Almighty Rhombus et Shaky Stars de Sudbury.

Les amateurs de musique roots trouvent toujours leur compte au NLFB, et cette année ne fait pas exception. L’auteur-compositeur-interprète d’Edmonton Ben Sures, lauréat de plusieurs prix, revient au festival avec son écriture humoristique. Des artistes acclamés comme Hannah Shira Naiman, Sheesham & Lotus & Son, et le Sudburois Duncan Cameron présenteront des instruments et des styles musicaux traditionnels. De l’autre côté, des artistes comme le duo folk-noir duo Mayhemingways, de Peterborough, ou Jennifer Holub et Kevin Closs, de Sudbury, présenteront un style folk plus contemporain.

Procurez-vous vos billets dès maintenant pour bénéficier de la meilleure aubaine. Des forfaits de camping et de voyages seront annoncés prochainement. Nouveauté pour 2019 : les « Laissez-passer flex », qui donnent accès au site pour toute la programmation du samedi ou du dimanche. C’est la solution parfaite pour ceux qui ne peuvent se décider avant la dernière minute. Bien entendu, les laissez-passer complets du festival demeurent de loin l’option la plus avantageuse, et sont maintenant en vente pour seulement 90 $, TVH comprise. C’est une véritable aubaine qui permet d’assister à plus de 100 spectacles sur 4 jours.

Les billets peuvent être achetés au nlfb.ca ou à l’un des emplacements suivants (dès le 1er mai) : Café Old Rock (rue Minto); A & J Home Hardware (rue Bouchard); Jett Landry Music (Blvd Lasalle) ; Walden Home Hardware (130 Reg. Rd. 24) ; et Hanmer Home Hardware (Centre commercial Hanmer Valley).

NLFB souhaite reconnaître le soutien de : la Banque TD Bank, le ministère du Patrimoine canadien, le Conseil des arts de l’Ontario, la Ville du Grand Sudbury, Ontario Créatif, et la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario.