fbpx

Tous les dons sont les bienvenus Faites un don

BLOOM 2019 dévoile un aperçu de sa programmation dynamique

Le nouveau festival au mois de mars mettra en vedette un guitariste légendaire de l’Afrique occidentale, un grand du hip-hop canadien et plus encore

Sudbury, 3 décembre 2018. L’équipe qui organise annuellement le mythique Northern Lights Festival Boréal présente Bloom 2019, 8 au 10 mars au centre-ville de Sudbury, Ontario. Ce tout nouveau festival aura de nombreux lieux de diffusion et présentera une grande variété de musique enracinée dans les quatre coins du monde. Musique du monde, folk, alternatif, rock, pop, hip-hop – tout est possible. Le lien commun sera l’ambiance positive et une quête pour la meilleure musique de partout sur la planète.

BILLETS

Pour souligner ce dévoilement, NLFB offre présentement un solde éclair sur des forfaits de billets. Chaque forfait comprend un Passeport pour Bloom 2019, et Northern Lights Festival Boréal (5 au 7 juillet 2019). Une quantité extrêmement limitée de ces forfaits est disponible pour 100$ chacun (45% de rabais) jusqu’à vendredi à minuit. Ces forfaits sont disponibles uniquement en ligne au nlfb.ca. Les Passeports précoces de Bloom 2019 sont aussi disponibles pour 50$ chacun. En raison de la capacité limitée des salles, les billets de toutes les catégories seront en quantités très limitées. Les billets individuels pour les spectacles ne sont pas encore disponibles.

MUSIQUE

Au centre de la programmation du festival, il y aura la sensation de la guitare blues-rock-désert Bombino, qui a été nommé « le meilleur guitariste au monde » par Noisey et « le Sultan du Shred » par le New York Times. Partout au monde, l’effet hypnotique de ses grooves bien posés, la virtuosité de son style de guitare et le charisme explosif de ses spectacles ont accroché une grande variété d’admirateurs; variés entre les vieux habitués du rock et du blues, les fidèles de la musique du monde et les jeunes hipsters hirsutes. Les Rolling Stones, Arcade Fire, Queens of the Stone Age, The Black Keys et The Dirty Projectors sont tous des adeptes connus de Bombino. Des membres de ces deux derniers ont même contribué à la réalisation de deux différents albums acclamés du grand guitariste.

Omara « Bombino » Moctar est né à Tidène au Niger, un cantonnement de nomades touaregs près de la ville d’Agadez. Les Touaregs sont reconnus comme étant guerriers, marchands et voyageurs du Sahara – un peuple nomade, descendant des Berbères du nord de l’Afrique et ont battu pour des siècles contre le colonialisme et l’imposition des lois islamiques. Bombino a enduré la guerre, la sécheresse, de nombreux exils et des rébellions – il a même perdu deux membres de son orchestre pendant le conflit armé en 2007.

En 1990, Bombino a joué sa première guitare et c’était le coup de foudre. À la fin de la deuxième rébellion touareg en 2010, le sultan d’Agadez a permis à Bombino de performer dans un tout premier spectacle pour la paix devant la Grande Mosquée. Peu après, Bombino a lancé son premier album international et il a entrepris une tournée mondiale. Il s’est distingué rapidement aux yeux des amateurs de musique de partout au monde.

En novembre 2017, Bombino et son groupe ont voyagé au Maroc pour endisquer son plus récent album, Deran. Bombino a voulu travailler sur son album en Afrique pour s’éloigner de l’ombre des réalisateurs célèbres et créer une manifestation authentique de sa musique. Deran a vite atteint le sommet du palmarès de musique du monde sur iTunes, acclamé comme un album classique instantané par la critique internationale. Bombino sera en vedette pour le grand spectacle du vendredi 8 mars au Grand Nightclub à Sudbury.

L’autre tête d’affiche de ce grand spectacle sera l’artiste hip-hop primé de nombreuses fois aux prix Juno, Shad. Si on résume le parcours de Shad comme artiste hip-hop jusqu’à maintenant, au bout du compte, tout revient à l’amour. En spectacle, ces spectateurs lui regardent avec un montant inconditionnel de cet amour et il a employé sa place comme rappeur, musicien et auteur pour trouver et souligner tout l’amour que ce dur monde aurait à offrir.

La famille de Shad s’est installée à London, Ontario, en fuyant le génocide rwandais. Il a grandi comme plusieurs enfants canadiens de première génération; avec une dualité culturelle et l’impression que ce beau pays avait des bagages qu’il aurait à défaire un jour. Il a complété sa maîtrise à Vancouver, mais il est établi à Toronto depuis quelques années.

Il a fait paraître cinq albums solos dynamiques. Trois d’entre eux ont été nominés pour le prestigieux Prix Polaris de la Musique et l’album TSOL (2010) lui a mérité un prix Juno. Pendant les cinq dernières années, Shad a élargi sa carrière en devenant un animateur incontournable. Après un temps à la barre de l’émission q à la radio de CBC, il est devenu animateur de la série documentaire Hip-Hop Evolution (disponible sur Netflix). La saison 2016 de l’émission a été publiée par HBO Canada et s’est méritée le prestigieux prix Peabody et un prix Emmy International. Shad sera en vedette lors du grand spectacle au Grand Nightclub le 8 mars prochain à Sudbury.

Le groupe torontois The Battle of Santiago sera aussi présent lors du grand spectacle de Bloom 2019, avec sa combinaison de rythmes afro-cubains et de voix d’une énergie et d’une sensibilité qui revient au post-rock canadien. Le produit final est un son entièrement unique qui raconte une histoire universelle du 21e siècle, transcendant les frontières tout en restant fermement enraciné dans l’expérience immigrante d’une seule ville. L’album nominé aux prix Juno, La Migra métisse les chants Yoruba afro-cubains avec de un soupçon électronique, des rumbas et de l’expérimentation post-rock. Leur spectacle multimédiatique mêle l’art visuel numérique, la performance musicale et de l’interaction avec le public.

En plus, la programmation de Bloom 2019 comprendra le groupe de Toronto, Jumple, une bande de gipsys musicaux qui sont simplement inégalables. Avec des membres venant de différentes parties de l’ancienne URSS, il y a une influence culturelle et musicale qui distingue ce groupe. C’est bien rare de voir un groupe en spectacle qui peut entraîner le public à danser comme Jumple arrive à le faire. Avec des costumes flamboyants, des mouvements de danses synchronisés et une grande spontanéité, ils présentent le plus loufoque et fascinant des spectacles.

Ces artistes ne sont qu’un début pour la programmation de Bloom 2019. Plus de détails viendront dans les prochains mois. On a beaucoup d’autres plans pour la célébration: un spectacle payez ce que vous pouvez pour tout âge le 9 mars; des soirées de danses aux saveurs internationales et des performances surprises. Les lieux de diffusion seront The Grand Nightclub, The Townehouse Tavern et Little Montreal, tous sur la rue Elgin au centre-ville de Sudbury. Quelques autres salles restent à déterminer.

Les passionnés de musiques sont invités à profiter au plus grand party du printemps, tout en apprenant à connaître davantage notre monde au travers sa musique. Pour plus d’informations, visitez le nlfb.ca/bloom.